10 remèdes naturels contre les allergies saisonnières

 

L’automne est à notre porte, et hélas les petits soucis d’allergies saisonnières avec !

Vous me direz : “J’ai le temps !”, “Mon rhume des foins ce n’est pas pour maintenant !” Et bien détrompez vous ! C’est bien en automne qu’il faut se préoccuper de ces petits tracas saisonniers.

Le rhume des foins ou les rhinites allergiques ne sont pas à prendre à la légère, car plus d’un français sur 5 y sont confrontés.

Mais avant de passer aux différents remèdes possible qu’est ce donc une rhinite allergique ou un rhume des foins ?

 

La rhinite allergique ou le rhume des foins

La rhinite allergique, inflammation des voies aériennes supérieures, survient lorsqu’une personne sensibilisée se trouve en présence d’un allergène. Elle concerne aujourd’hui plus de 25 % des adolescents et adultes de moins de 50 ans.

Eternuements, nez qui coule ou conjonctivite peuvent faire penser à un rhume classique, mais peut traduire en fait une rhinite d’origine allergique. Qu’elle ne survienne qu’au printemps (on parle alors de rhinite saisonnière) ou qu’elle dure toute l’année (rhinite persistante), cette affection a pourtant des symptômes bien particuliers. Si celle-ci est mal soignée ou diagnostiquée, elle peut s’aggraver en asthme donc attention ! Cette pathologie n’est aucunement anodine !

Je ne vais pas vous faire un cours sur les allégies car Wikipédia le fait très bien !

Passons donc aux choses sérieuses …

 

Remèdes à base d’huiles essentielles

La principale huile essentielle anti-allergique est l’estragon ! Pourquoi ? Tout d’abord c’est un puissant antispasmodique, mais aussi parce qu’elle agit sur  les voies respiratoires. Bien entendu, elle reste toujours très utile sur la digestion entre autre le ballonnement mais là n’est pas l’objet de cet article !

Son utilisation : Avec le pouce, appliquez une goutte d’huile essentielle directement sur le palais mais vous pouvez aussi la respirez pendant quelques secondes.

Attention à ne pas mettre le flacon directement sous le nez, son utilisation pure prolongée sur la peau ou les muqueuses peuvent entraîner des irritations !

Nous avons parler d’anti-allergique mais il existe aussi une huile essentielle antihistaminique, c’est celle de Tanaisie ! Rare, cher ! Il ne faut pas confondre La tanaisie annuelle et la tanaisie vulgaire car celle-ci est  interdite en vente libre en France ! Elle est abortive et entraîne beaucoup de complications ! Faites donc bien attention à ce que vous achetez.

Son utilisation, je parle bien-sur de la tanaisie annuelle : Avalez 1 à 2 gouttes de cette huile essentielle dans une cuillère à soupe de miel, 2 à 3 fois par jour pendant 7 jours.

Autre huile essentielle intéressante est la camomille matricaire encore appelée camomille allemande. Elle est anti-inflammatoire, antispasmodique, ce qui en fait un bon remède anti-allergique !

Son utilisation : Avec le pouce, appliquez une goutte d’huile essentielle directement sur le palais matin et soir. Vous pouvez également la respirez pendant quelques secondes. 

Mêmes recommandation que pour l’estragon pas trop près du nez !

Quoi qu’il en soit avec les huiles essentielles il faut être prudent ! Consulter un spécialiste, ne pas hésitez à en parler à son médecin et bien-sur totalement déconseillées aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 7 ans !

Cela vous fait peur ! Je le comprend … Vous avez toujours la possibilité d’opter pour des hydrolats, qui sont sans danger, et peuvent être pris par toute la famille. Par contre, ils ne seront efficaces que sur du long termes ! 

 

Les tisanes de plantes fraiches ou sèches

La grande plante est le plantain lancéolé. Celle là pas besoin de l’acheter vous la trouvez à profusion dans les prairies, les chemins, voir même sur votre pelouse ! C’est une plante antibactérienne et anti-inflammatoire très utile pour les voies aériennes.

Son utilisation : Mettre 1 cuillère à soupe, des parties aériennes de la plante, dans 1/4 de litre d’eau frémissante, puis la porter à ébullition. Retirez du feu et laissez infuser pendant 10 minutes. Filtrez et buvez au moins 3 à 4 tasses par jour pendant 4 semaines. A refaire sur 3 mois avec une pause d’une semaine entre. C’est à dire, je commence ma cure le 1er octobre, je la fini le 28 octobre. Pause d’une semaine donc je la reprend le 5 novembre !

Qui dit allergie dit maux de tête ! La camomille en tisane est dans ce cas préconisé. Là il vous faudra l’acheter à moins que vous ayez un jardin ou de gentils voisins qui la font pousser !

Pour en finir avec les plantes à tisanes, la médecine chinoise conseille de drainer le foie avant les épisodes allergiques. Dans ce cas, une décoction de desmodium fera l’affaire. Cette plante régénère le foie et le draine en même temps voilà pourquoi elle est intéressante !

Pour faire sa décoction, faire bouillir, pendant 5 minutes, dans 1/4 de litre d’eau, 1 cuillère à soupe de plante sèche. Retirez du feu et laissez infuser pendant 10 minutes. Vous pouvez boire une tasse avant chaque repas ainsi 3 à 4 tasses par jour pendant 3 semaines.

Vous n’aimez pas les tisanes, vous pouvez bien sur prendre les plantes nommées ci-dessus en complément alimentaire. Faites bien attention aux différentes recommandations !

 

Fleur de Bach, pollens, bourgeons et extraits fluides

La fleur de Bach qui nous intéresse est Crab Apple, plus communément appelé pomme sauvage. Elle s’utilise si l’on constate une baisse du système immunitaire. C’est la fleur de Bach purifiante ! 

Son utilisation : Mettre 4 gouttes de cet élixir dans un peu d’eau et en boire 4 fois par jour durant les crises. Ou encore directement dans la bouche ! 

Elle n’est pas à prendre en préventif mais hélas lorsque les mouchoirs sont déjà dehors !

Le pollens est aussi une solution mais sous surveillance d’un médecin !

Quand aux bourgeons et extraits fluides, il n’en existe que 2 en préventif ! Le cassis et l’échinacée ! Tous les deux sont à prendre, comme la tisane de plantain cité plus haut, sur 3 mois avec une pause d’une semaine entre. A raison de 30 gouttes 3 fois par jour. 

Beaucoup vous les préconiseront en compléments alimentaire, mais hélas ils n’ont pas la même efficacité, ils sont plus contraignant à prendre ! 

 

En conclusion

Vous pouvez aussi, en complément de tout ceci, soit prendre rendez-vous chez un réflexologue. Celui-ci vous proposera la réflexologie palmaire, plantaire et crânienne qui soulage très bien avant, pendant et après les crises. Soit trouvez des ateliers qui vous apprendront l’automassage utile !

Vous voilà prêt et prête à entamer l’automne en bonne forme mais aussi a anticiper les soucis de mouchoirs printaniers !

 

Cet article est à but d’information et ne remplace en rien la visite chez un médecin ou un spécialiste ! Les conseils, je les prodigue régulièrement, je me permet donc de vous faire part de mes expériences.

 

Si vous avez trouvez le blog utile, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux.
Et bien sûr si vous avez vous aussi des petites astuces, laissez les en commentaire !

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.